L'ORATORIO.

....................Sommaire....................... ...............Forum............................. ................Sondage............................... ....................Nous contacter.....................

 

I. Sa forme.

C'est une oeuvre dramatique sur sujet religieux (Histoire Sainte) non représentée (ni mise en scène, ni décors, ni costumes) qui comprend les mêmes éléments qu'un opéra (récitatif, airs, ensembles, choeurs, orchestre) à l'exception des danses. Les choeurs jouent un rôle important. Il est écrit dans la langue du compositeur et non en latin.

II. Ses origines.

Il est né en Italie, à Rome, à la même époque que l'opéra, dont il adopte la forme. Il est encore représenté au début, ainsi qu'en témoigne un des premiers exemples connus : La représentation de l'âme et du corps donné par CAVALIERI en 1600, à l'Oratoire de Saint-Philippe-de-Néri (d'ou provient le nom d'oratorio).

III. Son évolution.

  • Au XVIIème siècle, avec Haendel: il a pour principaux représentants: CARISSIMI (Jephté, Salomon) en Italie, SCHUTZ (histoires sacrées, passions) en Allemagne (100 ans exactement avant Bach), M-A CHARPENTIER (histoires sacrées) en France.
  • Au XVIIIème siècle, les contemporains et successeurs de Haendel sont peu nombreux en dehors de: J-S BACH dont les passions s'apparentent à l'oratorio, HAYDN qui écrivit 2 oratorios influencés de Haendel, mais profanes; la Création, les Saisons.